Découvrez l’étude exclusive de l’arbitrage 2019 – Kantar /La Poste

En 2019, l’aura de l’arbitre reste très positive auprès des Français. Les évolutions liées à ce rôle demeurent toujours très bien perçues, que ce soient la VAR (entre 88% et 93% pour ses avantages) ou la féminisation de l’arbitrage (93%).

L’arbitre est très clairement associé à l’autorité positive (90%). Cette notion, bien comprise des Français (80%), est considérée essentielle autant dans la vie en société (92%) que l’éducation (92%) ou que le sport (91%).

Aux côtés de l’autorité positive, l’arbitre véhicule de nombreuses autres valeurs : il est synonyme de respect et de compétence (91%), d’engagement (90%) et de confiance (88%). C’est un garant des règles, indispensable au jeu et au bon esprit sportif (95%).

Mais les Français le reconnaissent : être un bon arbitre reste perçu comme un rôle difficile (88%).

Contribuer au bon esprit sportif n’est pas seulement sa prérogative : c’est l’affaire de tous. C’est aussi aux joueurs (87%) aux spectateurs (58%) et aux entraîneurs (46%) de permettre à chacun de profiter au mieux de sa passion pour le sport.

 

SOURCE : BAROMÈTRE KANTAR / LA POSTE, 2019
Étude portant sur 1 000 individus âgés de 15 ans et plus de septembre 2019