Un plan de professionnalisation pour les arbitres féminines d’élite

La FFF lance un plan de professionnalisation des arbitres féminines d’élite destiné à construire un arbitrage féminin de référence internationale.

Comment structurer l’arbitrage français féminin d’élite pour renforcer l’expertise des arbitres féminines, assurer une performance de haut niveau et construire un arbitrage féminin faisant référence sur le plan international ?

Le plan de professionnalisation de l’arbitrage féminin défini par le Comité exécutif de la FFF et présenté vendredi au siège de la Fédération à Paris aux arbitres de Division 1 féminine, a vocation à répondre à cette question et à atteindre ces objectifs. Il entrera en action à partir de la saison 2019-2020.

Ce plan, qui sera déployé en différentes phases, prévoit une accentuation des moyens humains et matériels mis à la disposition des officielles féminines, un renforcement de leur préparation, ainsi qu’une évolution du dispositif d’indemnisation, afin de leur assurer les meilleures conditions d’exercice de l’arbitrage.

Le groupe Élite sera constitué dans un premier temps de 4 à 6 arbitres féminines F1, dont les candidatures auront été retenues par la Commission fédérale des arbitres (CFA) et validées par le Comex. Un groupe Élite d’arbitres-assistantes sera également mis en place progressivement. Toutes auront un contrat de prestation de service d’une durée de 1 à 3 ans.

> Lire la suite et découvrir la liste des arbitres féminines F1 sur le site FFF

 

 

© Sources et crédits FFF