Thomas : Arbitre Futsal et infirmier

Quel est votre métier ?

Je suis infirmier en psychiatrie et j’ai également la fonction d’arbitre futsal au niveau fédéral. J’ai 32 ans et je viens de la Moselle dans la région Grand-Est.

Pouvez-vous présenter votre parcours d’arbitre ?

J’ai commencé l’arbitrage en 2005, je n’avais pas encore 18 ans. J’ai rapidement évolué à l’échelon régionale en tant que Jeune Arbitre de Ligue où j’ai pu pratiquer également l’arbitrage futsal au même niveau. Pendant plusieurs saisons d’arbitre de football, j’ai évolué en R3, puis R2. En parallèle, je me suis préparé et j’ai réussi les différents examens fédéraux d’arbitre futsal. J’exerce uniquement en tant qu’arbitre fédéral futsal depuis 6 saisons maintenant, dont les 2 dernières en catégorie D1.

Selon vous, quelles sont les valeurs communes que vous rencontrez dans votre métier de soignant et dans votre fonction arbitrale ?

Il y a beaucoup de valeurs communes dans ces deux fonctions. En effet, dans les deux cas, je dois me baser sur un règlement (règlement intérieur ou règlement des lois du jeu). Il est important de le rappeler aux patients ou aux joueurs. Lorsqu’il n’est pas respecté, on parle de sanctions dans l’arbitrage et de décisions thérapeutiques (ou médicales) dans mon métier. Il faut savoir également gérer ses émotions et ne pas prendre pour soi certains comportements ou certaines critiques. Dans les deux cas, c’est à l’uniforme qu’on s’adresse et non à la propre personne.

C’est indéniable. L’atmosphère est actuellement tendue, on peut le comparer à une fin de match indécis. Pour l’instant, on ne sait pas ce que le futur nous réserve, mais il faut rester confiant.

En tant qu’arbitre, dans un contexte où le respect des règles est particulièrement important, auriez-vous un message à faire passer ?

On ne le dira jamais assez, mais il faut respecter les directives gouvernementales en restant chez soi et appliquer au mieux les gestes barrières lors des sorties extérieures nécessaires.

La mission de service public est un dénominateur commun entre votre activité professionnelle de soignant et votre fonction arbitrale, est ce important pour vous et pourquoi ?

Que ce soit dans mon métier ou dans ma passion, l’image en dehors de la fonction est primordiale. Il faut essayer de rester exemplaire.

 


Tweeter