Nabil Dendoune : Arbitre de foot et postier

Depuis quand travaillez-vous à La Poste et sur quelle fonction ?

Je travaille à La Poste de Pantin depuis décembre 2005, j’ai été facteur jusqu’en janvier 2019 ou j’ai postulé et intégré la banque postale en tant que chargé de clientèle.

Pouvez-vous présenter votre parcours d’arbitre ?

Je suis passionné de football, que je pratique depuis mon enfance. Cette passion, accompagnée de ma capacité à dialoguer, a été un moteur pour devenir arbitre. J’ai débuté en 2008 ou je suis passé de la division 4 District à la division 1 District 1 Seine Saint Denis.

Selon vous, quelles sont les valeurs communes que vous rencontrez dans votre fonction postale et dans votre fonction arbitrale ?

Je pense que les valeurs communes entre ma fonction de postier et ma fonction d’arbitre sont essentiellement l’engagement, la responsabilité, la neutralité et l’équité.

Dans le contexte actuel, votre expérience d’arbitre vous aide-t-elle dans votre quotidien de postier ?

Oui, mon expérience d’arbitre m’aide dans mon quotidien de postier : j’ai pu développer mes capacités à me maitriser, et à dialoguer avec diplomatie car sur le lieu de travail, nous sommes confrontés à rencontrer des personnes de tous horizons, aisées et moins aisées. Nous avons affaire parfois à des gens en difficulté, des gens qui ne parlent pas toujours très bien le français, donc il faut être en capacité d’expliquer.

Comme lors des matchs, à La Poste, il y a des procédures et règles à faire appliquer, et parfois le ton peut monter rapidement, par exemple lorsque le client n’a pas les documents requis pour une opération financière. Nous devons expliquer les règles mais le client ne les entend pas toujours : il faut être en quelque sorte un médiateur, il faut analyser les situations et être juste dans ses décisions. C’est un métier qui demande beaucoup d’endurance que nous soyons facteur ou en bureau.

En tant qu’arbitre, dans un contexte où le respect des règles est particulièrement important, auriez-vous un message à faire passer ?

En tant qu’arbitre, la confiance et la maitrise de soi ainsi que la capacité à prendre des décisions sont juste primordiales. En effet, au fil des matchs, on instaure de la confiance auprès des joueurs et l’on se contrôle soi-même pour faire respecter au mieux les règles.

La mission de service public est un dénominateur commun entre votre activité professionnelle de postier et votre fonction arbitrale, est-ce important pour vous et pourquoi ?

Oui c’est important car ces deux fonctions s’imposent en quelque sorte dans un espace social structuré autour des services considérés comme utiles ou importants aux français. C’est valorisant pour moi de participer à cette cohésion.
 


Tweeter