Les chiffres Benchr

Dans le cadre de son programme « Tous arbitres », La Poste a mis en place un partenariat avec l’application Benchr, second écran dédié aux passionnés de foot basé sur les réactions live, afin de leur permettre de se mettre dans la peau de l’arbitre.

Guidé par une volonté de pédagogie éducative afin de souligner la difficulté de l’exercice arbitral, de légitimer et dédramatiser la fonction, le module « Tous arbitres » permet aux utilisateurs de donner leur avis et prendre des  décisions (à la place de l’arbitre) en temps réel.

Découvrez l’application BENCHR

Ce partenariat permet d’extraire des données, traitées sous forme d’infographies, afin de souligner le ressenti des passionnés de football face à la fonction arbitrale.

  • Journée 36 de Ligue 1 

 

  • Journée 35 de Ligue 1 

 

  • Journée 34 de Ligue 1 

 

  • Journée 33 de Ligue 1 

 

  • Journée 32 de Ligue 1 

Voici la question posée :Quelle sanction méritait la semelle de Mbappé ?

  • Résultats généraux : Jaune 57% – Rouge 14% – Pas carton 29%
  • Supporters LOSC : Jaune 66% – Rouge 27% – Pas carton 7%
  • Supporters PSG : Jaune 52% – Rouge 5% – Pas carton 43%

 

  • Journée 31 de Ligue 1 

Loi 11 IFAB – Hors-jeu – page 101

Position de hors-jeu – Être en position de hors-jeu n’est pas une infraction. Un joueur est en position de hors-jeu si :

  • n’importe quelle partie de la tête, du corps ou des pieds se trouve dans la moitié de terrain adverse (ligne médiane non comprise) ; et
  • n’importe quelle partie de la tête, du corps ou des pieds se trouve plus près de la ligne de but adverse que le ballon et l’avant-dernier adversaire.

Les mains et bras de tous les joueurs, y compris les gardiens de but, ne sont pas pris en compte.
Un joueur n’est pas en position de hors-jeu s’il se trouve à la même hauteur que :

  • l’avant-dernier adversaire ; ou
  • des deux derniers adversaires.

http://static-3eb8.kxcdn.com/documents/665/134322_290518_LotG_18_19_FR_DoublePage_150dpi.pdf

 

  • Journée 30 de Ligue 1 

 

  • Journée 29 de Ligue 1 

Loi 12 IFAB – Fautes et incorrections – page 113

« Faute grossière – Tacler ou disputer le ballon tout en mettant en danger l’intégrité physique d’un adversaire ou en agissant avec violence ou brutalité doit être sanctionné comme faute grossière. »
http://static-3eb8.kxcdn.com/documents/665/134322_290518_LotG_18_19_FR_DoublePage_150dpi.pdf

Loi 12 IFAB – Fautes passibles d’exclusion – page 112

Un joueur, un remplaçant ou un joueur remplacé qui commet l’une des fautes suivantes doit être exclu :

  • empêche l’équipe adverse de marquer un but, ou annihile une occasion de but manifeste en touchant délibérément le ballon de la main (excepté le gardien de but dans sa propre surface de réparation) ;
  • empêche de marquer un but ou annihile une occasion de but manifeste à un adversaire se dirigeant globalement vers le but du joueur fautif en commettant une faute passible d’un coup franc (sauf précision apportée à la section suivante) ;
  • commet une faute grossière ;
  • crache sur /vers ou mord quelqu’un ;
  • commet un acte de brutalité ;
  • tient des propos ou fait des gestes blessants, injurieux et/ou grossiers ;
  • reçoit un second avertissement au cours du même match ;
  • pénètre dans la salle de visionnage.

 

  • Journée 29 de Ligue 1 


Félicitations à Antony Gautier arbitre de Paris vs Marseille (J29-17/03/2019). 88% des personnes interrogées ont trouvé qu’il avait effectué un bon arbitrage. (Source : application Benchr)

 

  • Journée 28 de Ligue 1 

 

  • Journée 27 de Ligue 1 

Une main est pénalisée :

  • Dans tous les cas de figure : 17%
  • Si elle est délibérée : 42%
  • Si le ballon allait vers le but : 27%
  • Si elle est le long du corps : 14%

Loi 12 IFAB – Fautes et incorrections – page 106

« Toucher le ballon de la main – Il y a « main » lorsqu’il y a contact délibéré entre le ballon et la main ou le bras. Les critères suivants doivent être pris en compte :

  • le mouvement de la main en direction du ballon (et non du ballon en direction de la main) ;
  • la distance entre l’adversaire et le ballon (effet de surprise) ;
  • la position de la main n’entraîne pas nécessairement une faute ;

Le gardien de but est soumis aux mêmes restrictions que les autres joueurs concernant le contact entre le ballon et les mains hors de sa surface de réparation. »

> Téléchargez la page 106 des lois du jeu

 

  • Journée 26 de Ligue 1

 

 


Tweeter