Jérôme CHAYRIGUES : Arbitre de district en football et directeur de secteur dans le Tarn

Depuis quand êtes-vous postier ?

Je suis rentré à La Poste en 2005 en tant que conseiller bancaire, dans l’Aveyron. Après avoir évolué comme conseiller spécialisé en patrimoine puis directeur d’établissement, je suis maintenant directeur de secteur depuis 2016. Nommé sur le bureau de Carmaux, dans le Tarn, depuis 2018.

Pouvez-vous présenter votre parcours d’arbitre ?

Je suis arbitre depuis 2010 et responsable de la formation des arbitres depuis 2016. Je n’y étais pas destiné, j’étais plutôt un joueur « pénible » sur le terrain, mais mon club en avait besoin, alors j’ai suivi une formation et je me suis découvert une passion. J’ai été arbitre de district (niveau départemental) pendant 1 an, puis en ligue (niveau régional) pendant 8 ans et j’évolue de nouveau en district depuis 1 an.

Quelles sont les valeurs communes que vous rencontrez dans votre fonction postale et dans votre fonction arbitrale ?

L’esprit d’équipe, le collectif, la bienveillance, la rigueur et la pédagogie sont pour moi les valeurs communes. La recherche de performance et d’efficacité dans les décisions est aussi selon moi transposable au bureau et sur un terrain.
Je suis très axé sur l’humain. La communication bienveillante, le respect et le partage des décisions sont très importants pour moi. Que ce soit avec mes équipes en bureau ou avec les joueurs sur un terrain, j’aime donner du sens aux décisions que je prends et j’accepte aussi de me tromper.

Dans la situation actuelle, votre expérience d’arbitre vous aide-t-elle dans votre quotidien de postier ?

Ces 10 ans d’expérience d’arbitre m’ont apporté beaucoup. Plus de faculté à prendre du recul, du calme, de la sérénité, de la concentration, la capacité d’analyse et la confiance en soi. Tout ce que j’ai acquis durant mon parcours d’arbitre m’aide aujourd’hui. L’entraide entre arbitres sur le terrain est également très importante, c’est ce que nous vivons dans les bureaux actuellement.

En tant qu’arbitre, dans un contexte où le respect des règles est particulièrement important, auriez-vous un message à faire passer ?

Que ce soit pour les lois du jeu ou dans « le civil », l’aspect règlementaire est essentiel pour fixer un cadre et des limites. Le respect des règles et des consignes est fondamental pour notre protection et celle des autres. Une des missions de l’arbitre est de protéger les joueurs et dans le cadre de mon travail je me dois aussi de protéger mes collaborateurs et les clients. Prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent.

La mission de service public est un dénominateur commun entre votre activité professionnelle de postier et votre fonction arbitrale, est-ce important pour vous et pourquoi ?

Nous sommes tous acteurs de terrain, que ce soit sur le terrain de football ou sur le terrain professionnel. Les notions de proximité, citoyenneté et accessibilité sont communes à mon activité professionnelle et ma fonction arbitrale. J’y attache beaucoup d’importance, ce sont les valeurs de La Poste et je les partage aussi en tant que responsable de la formation d’arbitres. L’accès au sport pour tous, la mixité sociale, la proximité… L’arbitrage est aussi une grande famille.

 

 


Tweeter