Damien Dauvissat : « Il faut être performant, patient et travailleur »

À 26 ans, le jeune arbitre de Chablis Damien Dauvissat a été promu en Fédérale 1. Un échelon de plus gravi pour ce passionné, qui a choisi la voie de l’arbitrage pour assouvir sa passion ovale.

France Rugby

Racontez-nous votre parcours…

Damien Dauvissat

J’ai commencé à arbitrer au collège en UNSS, à 15 ans, puis rapidement dans mon club de l’US Chablisienne.

J’ai ensuite intégré le Pôle Espoirs de Dijon. J’y ai passé deux ans, réussi le concours des jeunes arbitres et débuté en Fédérale 3 en 2013. Pendant mon Staps, j’ai eu un entretien avec Joël Dumé, qui m’a proposé d’intégrer le Pôle France à Marcoussis. J’y suis entré en 2015, l’année où je suis passé en Fédérale 2. Et cette année, je viens d’être promu en Fédérale 1. Je suis également Conseiller technique de l’Arbitrage à la Ligue Bourgogne – Franche-Comté et je passe en parallèle mes diplômes d’entraîneur.

France Rugby

Qu’est-ce qui vous attire dans ce rôle sur le terrain ?

Damien Dauvissat

D’abord, la partie sportive, physique, suivre le jeu, courir… Il faut parfaitement connaître les règles, mais aussi avoir une excellente condition physique. Il y a aussi l’aspect humain. L’arbitrage m’a construit humainement, ça m’aide dans ma vie de tous les jours, à parler aux gens notamment. Au Pôle France, j’ai pu intervenir sur les équipes de France jeunes, sur des tournois amicaux à 7 à Marcoussis. Une expérience qui m’a amené à officier sur quelques tournois européens, à Zagreb ou Sarajevo.

> Lire la suite sur le site de France Rugby