Chafia Chabod : Arbitre régional de handball et postière

Depuis quand êtes-vous postière ?

Je travaille à La Poste en tant que factrice depuis 2006.

Pouvez-vous présenter votre parcours d’arbitre ?

J’ai débuté l’arbitrage de handball en tant que jeune arbitre à 11 ans sur des compétitions club et UNSS. J’ai évolué en départemental quelques années et je parcours désormais les terrains au niveau régional. En parallèle, j’ai l’opportunité d’arbitrer en binôme avec ma sœur les championnats de France universitaires. Je suis également accompagnateur de jeunes arbitres.

Quelles sont les valeurs communes que vous rencontrez dans votre fonction postale et dans votre fonction arbitrale ?

D’après moi, il y a plusieurs valeurs communes : le respect (des clients, des joueurs, du règlement), l’écoute, l’équité (peu importe le niveau social du client et peu importe le niveau ou le classement de l’équipe), l’impartialité, la ponctualité, la bienveillance (protection de joueurs, santé des personnes isolées) et le travail d’équipe.

Dans la situation actuelle, votre expérience d’arbitre vous aide-t-elle dans votre quotidien de postier ?

Mon expérience d’arbitre m’aide dans mon métier au quotidien dans l’analyse d’une situation (qu’elle soit conflictuelle ou cordiale). Elle m’aide également à rester calme en toute circonstance, à prendre des décisions rapides et adaptées à chaque situation, et à trouver des solutions.

En tant qu’arbitre, dans un contexte où le respect des règles est particulièrement important, auriez-vous un message à faire passer ?

Il faut se recentrer sur les valeurs fondamentales que l’on retrouve dans le sport et dans la vie de tous les jours. Le respect des règles permet d’évoluer en toute sécurité.

La mission de service public est un dénominateur commun entre votre activité professionnelle de postier et votre fonction arbitrale, est-ce important pour vous et pourquoi ?

Oui, c’est important. Sans arbitre, il n’y a pas de match. Sans postier, il y a moins de service public, moins d’information, ce qui favorise l’isolement des personnes, particulièrement dans le milieu rural.

 

 


Tweeter