Un hommage aux arbitres de tous les terrains

 

Les amateurs de sports sont habitués à voir les arbitres élites tous les week-ends sur les pelouses des matches de ligues professionnelles. C’est à en oublier que ces arbitres élites ont été un jour débutants ou amateurs (selon le sport). Pourtant en France on compte plus de 50 000 arbitres qui officient chaque week-end sur tous les terrains, dans l’anonymat le plus complet. Le documentaire « Allez l’arbitre » est l’occasion unique de découvrir de quoi se compose leur quotidien, qu’ils soient sur le terrain, aux côtés des joueurs, ou dans leur vie de tous les jours.  A travers les portraits croisés de ces arbitres de football, rugby, handball et basketball, découvrez la richesse de ces personnages dont la fonction est très souvent décriée car elle reste méconnue.

 

La Poste a choisi de placer l’édition 2012 des Journées de l’arbitrage sous le signe de l’hommage : un hommage rendu à ces 50 000 arbitres anonymes qui chaque jour mettent leur énergie, leur enthousiasme et leurs compétences au service du jeu. Des arbitres citoyens dont la contribution à la régularité des débats sportifs et plus largement à l’épanouissement et au développement du sport est essentielle.

 

L’avant-première parisienne du documentaire était alors l’évènement le plus approprié pour lancer ces 11ème Journées de l’arbitrage. Les personnes réunies pour cette occasion étaient un parfait exemple de cet hommage rendu aux arbitres amateurs avec la présence de nombreux arbitres amateurs d’Ile de France et de quelques arbitres élites tels Clément Turpin, Christophe Berdos, les sœurs Bonaventura (présentes dans le documentaire) et Carole Delauné ou encore Eddie Viator.

Une chose est certaine lors de cette soirée, l’ensemble des convives étaient « tous arbitres".