Témoignages : Comment êtes-vous arrivés à l’arbitrage ? – suite –

 

 

 

 

– SUITE –

 

Je suis arrivé dans l arbitrage du football en 2011, par mon club ou j’avais signé en tant que joueur.

J’ai demandé à mon président de me mettre dans une session de formation aupres de la CDA du district des landes de football.

Je me suis dit un jour que je devrais me mettre a la place de l homme en noir, et je suis arbitre aujourd hui en niveau district en senior et en jeunes.

Je souhaite a vous tous de le faire.

Benjamin
Arbitre de football

———-

 

En 1992, je voulais faire du rugby au lycée (Lycée Eiffel à Dijon), malheureusement il n’y avait pas d’équipe par contre j’ai vu une affiche de l’UNSS qui recherchait des arbitres, je me suis lancé et c’est un prof de sport d’un autre lycée (M. RIVIER) qui m’a coaché dans mes débuts.

L’année d’après le comité de bourgogne obligeait les clubs de rugby de la région de fournir 2 arbitres, mon président m’avait demandé si je voulais et je me suis lancé.

J’avais 16 ans à l’époque et j’ai adoré. J’ai arbitré 6 matches de jeunes la première année avec que des retours positifs, du coup le comité de bourgogne (que je remercie encore aujourd’hui) m’a fait confiance et dès la saison suivante j’ai arbitré une trentaine de matches adultes…

Puis j’ai franchi les étapes une par une et j’ai gravis les échelons jusqu’en fédérale 1.

A 30 ans, après 15 ans à siffler sur les terrains français j’ai voulu tenter une nouvelle expérience et ma compagne et moi sommes partis en Nouvelle Zélande ou j’ai arbitré 4 saisons là bas. Une expérience unique, mon coach était un ancien arbitre du super rugby et Tony Marsh était mon préparateur physique.

L’année de la coupe du monde j’ai retrouvé là bas mon premier coach, M.Rivier, et j’ai eu la fierté de l’inviter à notre repas de fin d’année au cours duquel j’ai reçu un trophée.

J’ai arbitré jusqu’au niveau Heartland Games là bas, l’équivalent de la ProD2.

A mon retour j’ai arbitré 2 saisons en France en Fédérale 1 et puis j’ai migré en Suisse et j’ai pris la présidence et l’entrainement de tous les arbitres Suisses depuis une année… une belle occasion de faire partager ma passion et mon savoir…

julien
Arbitre de rugby

———-

A l’époque, je devais avoir 14 ans, j’avais pour habitude de souvent m’occuper de la table de marque lors des matchs des équipes qui jouaient après moi. Je trouvais cela distrayant et très intéressant, ça me donnait une autre vision du jeu, n’étant plus dans les gradins en tant que simple spectateur.

Des amis ayant un an de plus de moi avaient commencé une formation de 2 ans afin de passer l’examen d’arbitre départemental. Je n’avais jamais pensé qu’il était possible d’arbitrer des matchs en tant que jeune.

Au fil des matchs, les voyant prendre du plaisir à arbitrer des rencontres, je me suis surpris à penser « Et pourquoi pas moi ? ». Sans doute poussé par l’idée de prendre des responsabilités et d’imposer mes décisions, j’ai décidé de demander à mon club comment faire pour suivre la formation d’arbitre.

Heureux hasard, le comité départemental organisait une détection pour les jeunes de 14/15 ans.

Je m’y suis donc rendu, la détection avait lieu sur une journée, avec une formation sur les principes de base tels que le marcher, les fautes, la gestuelle. S’en suivit l’après-midi de l’arbitrage de rencontres. J’y fit mes premiers coups de sifflets, durant quelques minutes, puis au moment du débriefing on nous proposa à moi et mon collègue de continuer la formation sur 2 ans, ce que je fis avec enthousiasme.

J’ai donc obtenu mon diplôme d’arbitre départemental à 16 ans, et suis monté cette année, à l’âge de 17 ans, au niveau Régional, ce qui me permet d’arbitrer des rencontres très intéressantes et enrichissantes.

Marlo
Arbitre de basketball
———-

Suite à une blessure (ligaments croisés du genou) je me suis retrouvé obligé d’arrêter le foot pendant quelques années, le temps de me faire opérer puis le temps de la rééducation. Les médecins ont dit « il faut compter environ 3 ans » Pendant ces 3 ans je ne voulais pas m’éloigner des terrains, donc aussitôt l’opération avec l’accord des médecins j’ai passer la formation d’arbitre « pour quelques années » me disais-je. Aujourd’hui je suis arbitre depuis 8 ans et je ne compte plus redevenir joueur, je préfère arbitrer ! Même si ce n’est pas tous les week end facile …

L’arbitrage permet de vaincre la timidité, rencontrer du monde, voir pleins d’équipes avec des méthodes différentes, mais il responsabilise !

J’aime être arbitre, je suis arbitre et je le dis !

Aurélien
Arbitre de football
———-

J’ai débuté en minime avec la formation « je joue aussi arbitre » et mon frère à passé son diplôme d’arbitre donc ça m’a donné envie de continuer.

Corentin
Arbitre de rugby

———-

Lorsque j’étais en Benjamin (maintenant appelé u13 au basket), mon club nous a sollicité avec deux ou trois copains pour arbitrer des matchs de u11. Au fur et à mesure du temps je me suis pris au jeu, arbitrant au fil des saisons de plus en plus de matchs allant jusqu’en seniors. Puis lorsque j’avais 17 ans on m’a proposé de passer l’examen départemental que j’ai réussis. J’ai depuis gravé quelques échelons en étant aujourd’hui arbitre en RM1/NF3 et passant le concours pour accéder au Championnat de France senior (NM3/NF2). J’attaque donc ma troisième année d’arbitrage avec grand plaisir car ce role permet de rencontrer énormément de gens. Arbitrer apporte beaucoup au niveau humain sur la confiance en soi et la communication avec les autres. C’est une très bonne école de gestion du stress car nous devons toujours viser à être le meilleur possible. Arbitrer est une fierté. Je suis passé de l’autre côté en étant formateur au sein de mon comité et de pouvoir échanger avec de futurs jeunes arbitres me rappel des souvenirs. Ayant vécu la meme chose il n’y a pas si longtemps je les comprends et peux les accompagner dans certaines difficultés. L’arbitrage est un vecteur de beaucoup de valeurs fortes comme le respect, l’humilité, le fair-play, la sportivité, l’esprit d’équipe car nous sommes une équipe d’officiels ! Et n’oublions pas que sans arbitres il n’y a pas de matchs ! Je conseille les jeunes à aller vers leur club pour découvrir l’arbitrage et appreheder le règlement ! Au niveau sportif le jeu en deviendra meilleur !

Jean
Arbitre de basketball
———-

Joueur de football depuis mes 10 ans, j’ai pu ,durant ma carrière amateur ou même au stade pour supporter mon équipe pro préférée, faire face parfois à l’injustice de décisions du corps arbitral. Alors plutôt que de pester contre l’arbitrage j’ai voulu passer de l’autre coté du rideau. Mon club cherchant également un arbitre, j’ai joint l’envie de ce projet à l’utile. J’ai effectué une formation et commencé à diriger des rencontres et finalement je me suis rendu compte de la difficulté à exercer cette fonction. Que ce soit sur le plan physique ou même les lois du jeu (qui je m’en rend compte a chaque matchs sont méconnue par une grande partie des joueurs de foot), bon nombre de personne se fourvoie en pensant qu’il est facile d’arbitrer une rencontre. Cela demande exigence, maitrise de soi-même et relationnel. Et pour ceux qui en doutent, prenez un sifflet et essayez…

Nicolas
Arbitre de football

———-

Quand j’avais 11 ans, mon petit frère participait à un plateau de poules sur Quimper et les organisateurs réclamaient que chaque club fournissent un arbitre. C’est ce jour là que j’ai découvert une grande passion. Aujourd’hui j’ai 15 ans, j’ai passé mes examens cette année et je suis arbitre officiel de basket Ball pour la ligue de Bretagne.

Jeremy
Arbitre de basketball
———-

5 ans après avoir débuté le foot comme joueuse, le temps était venu d’intégrer une équipe féminine (limite d’âge des filles dans une équipe masculine). Par manque de confiance en moi et avec une certaine appréhension quant à la représentation des équipes féminines, j’ai décidé de devenir arbitre de foot. 8ans déjà que cette passion prend toute sa place dans ma vie !

Manon
Arbitre de football

———-

 

Tout à débuter à la fin de l’année de 2011, après le match Agen Toulouse en TOP 14. En sortant du stade d’Armandie, je me suis demandé « pourquoi pas moi avec le sifflet . ». La semaine qui a suivi ce match, je me suis renseigné au comité Périgord – Agenais.

Ils m’ont donné les formulaires d’inscription et les dates de formation. Je suis allés à mon club de coeur ( SUA Agen) pour ma licence.

Tous les mercredis, il y avait une formation au siège du comité ( Agen), j’ai pu apprendre les règles du rugby puis me préparer à passer les divers examens comme celle d’ACF puis d’arbitre stagiaire.

J’ai commencé à arbitrer des matchs de réserves d’honneur et quelques matchs de jeunes. J’ai effectué 6 matchs durant la première année d’arbitrage.

Deux ans plus tard, j’ai passé l’examen territorial.

Cette aventure dure depuis presque 4 saisons. J’arbitre des matchs de Fédérale 3 de réserve ( Excellence B) et de Fédérale 2 de réserve ( Fédérale B) .

Je conseille aux jeunes de s’inscrire à l’arbitrage surtout pour le rugby car cette aventure m’a permis de voir ma passion différemment que de le pratiquer.

Bonne chance pour les jeunes qui désirent d’entrer dans une belle famille au sein des arbitres de rugby !

Aymeric
Arbitre de rugby

———-

J’y suis arrivée un peu par hasard. Ayant débuté tardivement le handball (à 14 ans), la période des sélections touchait à sa fin ( pour représenter son département dans une compétition nationale). J’avais fait un stage en tant que joueuse et cela m’avait beaucoup plus.

2 ans plus tard…Mon club m’a proposé de participer à un stage mais cette fois ci pour être jeune arbitre ( la belle aubaine). Je n’avais jamais pris le sifflet avant, et avec ma meilleur copine nous y sommes allées sans appréhension. Et depuis nous avons connus une riche ascension puisque nous sommes actuellement Groupe 2 National en Handball, l’antichambre de l’élite. Un nouveau défis à relevé aujourd’hui puisque nous avons déposé nos sifflets au placard durant une année pour donner naissance respectivement à deux petites princesses… a voir si nos ambitions arbitrales sont compatibles avec nos vies de jeunes mamans…affaire à suivre

CORALIE
Arbitre de handball

———-

Dès l’âge de 14 ans, dans mon club de hand j’aimais voir les arbitres qui sifflaient les rencontre de division 2. J’ai contacté le responsable d’arbitrage du club qui a tout de suite accepté ma « candidature » pour devenir jeune arbitre au club. J’ai ensuite suivi des formations au club puis au niveau du comité et j’ai monté les échelons petit à petit.

Aujourd’hui à 27 ans je suis toujours arbitre et surtout impliqué dans le travail au niveau des instances pour former et accompagner les arbitres de demain. C’est une véritable passion !

Benjamin
Arbitre de handball

———-

Tout est parti de ma première année en benjamine quand j’ai commencer à jouer au basket, le club avait besoin de jeune pour arbitrer les matchs de poussins et de poussines. Et j’ai adoré ça !

Je suis rendue en RM2 à siffler des seniors régions toujours avec la même envie et la même passion qui est de faire respecter les règles et de les partager au autres

Claire
Arbitre de basketball
———-

Je suis arriver à l’arbitrage en allant juste à un entrainement basique à mon club, ne sachant pas qu’il y avait un match amical mon président m’a demandé de faire l’arbitre de la rencontre. Ensuite à la fin du match il m’a proposé de devenir arbitre et j’ai accepté. Depuis maintenant 4 je suis arbitre avec toujours autant de plaisir chaque week-end.

Nicolas
Arbitre de football

———-

Lors de la saison 2001-2002, j’etais joueur à Wasquehal (en 19 ph). Étant un joueur qui parle beaucoup avec ses partenaires mais avec les arbitres, un responsable de mon club m a dit de prendre le sifflet, j ai donc arbitrer un match et cela m a plu. De là j ai vu avec mon secrétaire pour qu’il m inscrive à une scession d’arbitrage. À cette occasion, je voudrais dédier tout ça à Monsieur Phillippe Piat, qui est malheureusement décédé, qui m a tant aidé à reussir dans l’arbitrage!!!

loic
Arbitre de football

———-

Pendant un plateau de jeune, j’avais rencontrer un représentant de la CRA en corse car j’avais déjà l’envie de devenir arbitre. Il m’a donner les directives pour que je devienne arbitre et j’ai fait les journees de l’arbitrage il y a bientôt 5 ans de cela. Tout s’est très bien passer et avec perseverance je suis devenu l’un des plus jeunes arbitre a arbitrer des seniors a la touche et des nationaux.

Gregory
Arbitre de football

———-

Depuis maintenant 28 ans je pratique le handball en compétition. j’ai évoluée dans différents niveaux pendant ma « carrière »… pré-nationale, nationale 3. j’ai commencé à jouer du sifflet très tôt, en effet j’ai commencé comme « Jeune arbitre » et à chaque match de handball arbitré, je découvrais de bonnes sensations (partage, responsable, respectée…). aujourd’hui encore, ne se passe pas un week end où je ne suis pas sur le parquet en tant qu’arbitre et compte y passer encore beaucoup de temps. J’essaye d’inculquer ma passion aux jeunes arbitres en les suivant régulièrement lors des matchs et en leur donnant mes impressions afin de les faire progresser au mieux.

CAROLINE
Arbitre de handball

———-

Sur mon dernier match j ai pris un carton rouge car malheuresement les bénévoles de ce jour n’était pas très compétent ! et donc j ai decidé de passer ma formation et je suis donc arbitre officiel depuis deux saison.

Jerome
Arbitre de football

———-

En 2009 , mon club, le FC CARLING (Moselle) me propose de faire arbitre. En effet, j’ai toujours arbitré les plateau de jeunes, les matchs amicaux … C’est donc tout naturellement que je me suis présenté aux formations pour devenir arbitre.

Lors de ces formations, j’ai rencontré des personnes très compétentes, qui prenaient leur travail à cœur. Ces personnes , je ne le savais pas encore, mais allaient devenir de très bons amis.

J’ai eu mon diplôme d’arbitre en 2009 , un an après, je passais mon examen pour devenir arbitre de ligue. Aujourd’hui, je suis arbitre de premier plan régional en Lorraine.

Je remercie mon club et tout mes formateurs.

Jonathan
Arbitre de football

———-

Footballeur dès l’âge de 6ans (débutant), jusque 27ans (seniors), en même temps, je suis devenu éducateur fédéral dès l’age de 17ans, les catégories que j’ai entrainé de U9, U11, U15, U18, Seniors pendant 30 ans, j’arbitrai de temps en temps les matches amicaux, les rencontres ou il n’y avait pas d’officiel de désigner, puis dans mon district de football, ils ont créé ce que l’on appelle des arbitres auxiliaires pour palier au manque évident de candidat à l’arbitrage en tant qu’officiel. J’ai donc dans un premier temps passé par cette filière…

Arrivée à saturation de l’entrainement, du coaching, d’un changement de travail, ne me permettant plus d’être présent la semaine pour les séances d’entrainement, puis mon club à l’époque ou j’étais licencié n’avait plus d’arbitre officiel, de ce fait, mon club chaque saison se voyait infligé des amendes prévu dans les règlements du district… Ne voulant pas quitter ma passion qui est le football, vous l’aurez bien compris au cours de mon récit, je me suis inscrit auprès de mon district, pour bénéficier de cours sur l’arbitrage et de pouvoir passer l’examen théorique et pratique.

Voilà maintenant, cinq saisons que j’officie sur les terrains de mon district avec passion malgré les incivilités que nous pouvons parfois rencontrer, nous arbitres de football au sein des complexes sportifs… M’investissant à fond pour valoriser cette fonction d’arbitre qui est primordiale pour le football, et transmettre les valeurs et surtout l’envie de devenir arbitre officiel de football, aux nouveaux candidats, je suis devenu également formateur. Pour parachever cette passion, promouvoir les jeunes arbitres de mon district à forts potentiels, je suis devenu également observateur de jeunes arbitres de mon district, afin qu’ils puissent évoluer au niveau supérieur (Ligue, voir Fédération). Etre arbitre c’est un sacerdoce ! une école de vie, être responsable, prendre des décisions rapidement, être courageux, se remettre en question à chaque match, Gérer les conflits, Gérer les hommes ou femmes, Arbitre c’est un vrai sportif, ne l’oublions pas ! il se prépare comme les joueurs si ce n’est plus… Pour ceux et celles qui auraient la passion en eux pour devenir Arbitre, pour ceux qui officient chaque week end sur les terrain, je reprendrai le dicton énoncé au cours d’un recyclage de début de saison par notre responsable technique de l’arbitrage de notre district : « Osez tout, ne regrettez rien, mais donnez vous les moyens d’y arriver ! »

Gilles
Arbitre de football

———-

Depuis que j’ai 5 ans, je regarde un nombre immense de matchs de rugby à la télé et au bord des pelouses de TOP 16 à l’époque puis de TOP 14 maintenant. A coté de ça je jouais dans mon petit club et pour moi l’arbitre avait toujours tort. Tous les weeks ends je le remettais en question sur tout. J’ai dû prendre un sifflet pour la première fois à l’age de 11 ans lorsqu’un éducateur m’a proposé d’arbitrer plutôt que de jouer, pour voir ce que ça faisait d’être de l’autre coté de la situation. J’ai pris gout à ça, j’ai arbitré des matchs de minimes, comme on jouait en triangulaire. Puis un jour j’ai arbitré un match de cadet en match amical alors que je n’avais que 14 ans, un match entre les joueurs de mon club et Chambéry, c’était pas facile d’arbitrer des plus vieux que soit, il y’avait une espèce de pression positive autour de ce match. A ce moment là, je me suis dis: « c’est ça que je veux faire le week. Je veux revivre ces moments ». J’ai commencé à arbitré en comité à l’age de 17 ans.

Antoine
Arbitre de rugby

———-

Je  joue au handball depuis 5 ans. Un jour pour répondre aux obligations des clubs, on m’a proposé d’arbitrer un match en -15 fille départementale. Au début j’avais un peu de mal mais j’y ai vite pris goût et mon frère jumeau m’a rejoins pour former ce que l’on appelle un binôme d’arbitre plus familièrement une doublette. On a commencé par arbitrer quelques mois en club puis on s’est fait « repérer » par le comité de handball du Calvados et on à arbitrer pour eux des matchs. Et cette année on est passé jeunes arbitres régionals espoirs. Et en janvier on va être testé sur du -18 France. Aujourd’hui on a 18ans et ca fait 1 ans que l’on arbitre ensemble. L’arbitrage devient réellement une passion.

Gregoire
Arbitre de handball

———-

Joueur de foot initialement, j’occupais déjà un poste à responsabilités : gardien de but ! Rapidement, le sifflet m’a attiré… Etre au centre du jeu, avoir de nouvelles responsabilités, assurer le respecter des règles, veiller à la sécurité des joueurs: des caractéristiques essentielles de l’arbitrage qui correspondent parfaitement à ma personnalité ! C’est donc tout simplement que j’ai passé l’examen d’arbitre il y a maintenant…presque 10 ans!

Guillaume
Arbitre de football

 

———-

Comme beaucoup de gens, j’ai pris un sifflet a l’entrainement, et c’est parti de là… Jetais alors en première année de -10, et je suis aujourd’hui en -18 et je siffle en régional…

Mathieu
Arbitre de handball

———-

L’envie d’aider mes prochains à vivre leur passion: sans arbitre il n’y a pas de match. J’avais environ 10 ans de handball derrière moi, j’ai eu des coéquipières arbitres qui ont partagé leur passion de l’arbitrage. J’ai donc décidé de m’y mettre et ainsi être encore plus active dans mon club.

Cendrine
Arbitre de handball

———-

J’ai débuté l’arbitrage d’abord pour aider mon club. J’ai commencé par des arbitrages de jeunes, en départemental. Ayant une grande partie de ma famille dans le handball et surtout l’arbitrage, nous échangions beaucoup sur ce sujet et j’avais beaucoup de réponses à mes nombreuses interrogations, comme pour les règles par exemple.

J’ai rencontré une nouvelle partenaire, puis j’ai commencé à vraiment y prendre goût. Je recevais beaucoup de compliments et d’encouragements. J’ai rencontré une nouvelle binôme (ma binôme actuelle) avec qui je me suis bien entendue. Le courant passant bien entre nous, nous continuons, nous progressons. Nous continuons de recevoir de nombreux compliments, ce qui nous pousse à poursuivre.

Nous partageons aujourd’hui les mêmes ambitions et l’arbitrage est une réelle passion, nous avons même arrêté de jouer pour nous y consacrer pleinement. Nous arbitrons aujourd’hui au niveau national et on espère continuer le plus longtemps possible pour vivre encore de très beaux moments comme ceux déjà vécus. JO 2024 peut être ?

Coline
Arbitre de handball

———-

Amoureux du football à la télévision depuis mon plus jeune âge (aujourd’hui 46 ans) avec la retransmission des rencontres, je suis devenu ensuite un peu plus acteur en prenant une licence de dirigeant dans le club du village voisin où tous les samedis après-midi j’accompagnais l’éducateur d’une équipe U11 (jeu réduit) et j’arbitrais les rencontres à la touche puis au centre.

En changeant de lieu de vie et en intégrant un club plus proche et plus gros (en nombre d’équipes engagées), je me suis à faire la touche puis le centre pour des équipes évoluant à 11 sur grand terrain.

Les premières rencontres, j’avais peur de commettre trop d’erreurs et surtout d’influencer ainsi le score final. Je me mettais trop de pression sur les erreurs de jugement possibles.

Avec le temps et l’accumulation de rencontres arbitrées, j’aborde beaucoup plus détendu les matchs et j’essaie de beaucoup communiquer avec mes arbitres latéraux et aussi avec les acteurs de la rencontre.

Aborder chaque jugement et chaque explication de décision avec pédagogie reste d’une grosse importance pour une bonne conduite de la rencontre.

Aujourd’hui, arbitrer bénévolement est un véritable plaisir.

Etienne
Arbitre de football

———-

J’ai commençais à jouer au handball à l’âge de 5 ans, et à 8 ans j’ai pris un sifflet pour la première fois.

Cela m’ a bien plu, alors je continue, je suis maintenant jeune arbitre Régional en club, et puis je me suis mis à siffler au collège, à l’unss. Depuis maintenant 2 ans je suis arbitre National unss.

J’arrive à jouer et arbitrer, en espérant toujours évoluer.

PAUL
Arbitre de handball

———-

A l’âge de 14 ans, j’ai arbitré un tournoi U11. Chaque club devait amené un jeune pour arbitrer.  En fin de journée je me suis vu arbitrer un des matchs pour les premières places. Ensuite l’observateur qui s’occupait de nous m’a proposé de passer les tests.

J’ai donc en début de saison passé les tests districts et j’ai fini major de ma promotion.

Jérémy
Arbitre de football

———-

J’ai démarré l arbitrage suite à une blessure en effet pendant un match j ai du malgré tout prendre la décision d arrêter de jouer cela a était très dur car jouant au football depuis l âge de 5 ans il m était très difficile de quitter la famille du football. Sachant que mon club était en infraction au niveau de l’arbitrage j’ai voulu leur rendre ce qui m’ avait donner j officie ma dixième saisons j ai faillit tout arrêter en 2013 suite à une agression mais il était hors de question d en rester là c est pour cela que j ai pris la décision de porter plainte et que justice soit faite. Mon agresseur à été condamné à verser des dommages et intérêts j’ai voulu servir d exemple pour que cela serve de leçon ( je suis descendu de division la même année). L’année dernière je mettais mis pour objectif de remonter dans l élite de mon district , j ai atteint cette objectif en terminant major. L arbitrage pour moi est plus qu une passion je suis un drogué . La fonction d arbitre m à aide dans ma vie de tous les jours.

Sébastien
Arbitre de football

———-

À force de râler sur les arbitres quand j’étais entraîneur -18G et à force de pénaliser mon équipe à prendre des jaunes , 2 minutes , rouge je suis donc devenu arbitre. J’ai bientôt le grade D1 et c’est un plaisir d’arbitrer et de participer aux rencontres comme arbitre!!

William
Arbitre de handball

———-

En suivant mon père qui était dirigeant dans un club, petit à petit parler avec les arbitres des matchs. Et puis un jour il n’y a pas d’assistant et le « gamin » il va faire la touche … et la révélation.

Le plaisir de faire respecter les règles. A 16 ans, inscription à l’examen et 11 ans après on y est toujours. Au plus haut niveau départementale et investi dans la formation des nouveaux arbitres.

Une vraie passion mais également une vraie famille que l’arbitrage. Lors de l’examen on m’a dit : tu verras petit, l’arbitrage c’est une école de la vie. Aujourd’hui je peux le dire, c’est vraiment la bonne expression pour résumer cette aventure où il faut avant tout gérer de l’humain en corrélation avec l’application du règlement.

Ludovic
Arbitre de football

———-

Après 6 ans de foot, j’ai rejoins le corps arbitral après avoir depuis mon enfance accompagné mon père sur les terres de la Ligue Méditerranée, matchs qui m’ont permis de rencontrer de grand Monsieur du football mais aussi visiter de grands stades. J’ai décidé de franchir le pas en 2008 pour pouvoir prétendre à officier sur des rencontres de niveau où jamais mon niveau footballistique ne m’aurait permis de jouer.

Cyril
Arbitre de football

———-

Un soir après mon entraînement de foot ,un de mes dirigeant est venu me voir pour savoir si ça m’intéressait pas de devenir arbitre car il en manquait. Je lui est répondu favorablement mais juste 1 an, le temps qu’il puisse en retrouver un autre, car moi, l’arbitrage c’était pas ma tasse de thé !

Résultat des courses : ca fait 21 ans que je suis arbitre et très fier d’être rentrer dans cette grande famille

Du bas niveau au haut niveau

Cyrille
Arbitre de football

———-

J’ai débuté suite à de nombreuses blessures ( multiples entorses aux chevilles et genoux du à la pratique du foot) et mon ancien patron étaient en colère car souvent en arrêt! En rentrant d’une ultime séance de kiné ,je demandait à ma maman qui me conduisait de changer de direction pour aller dire a mon président de club que je voulait passé l’examen d’arbitre.

J’avais pris cette décision car il n’y avait plus d’arbitre depuis de nombreuses années.

J’ai donc passé l’examen avec succès et monter les échelons, cela dure depuis 16 ans !!

Je ne regrette absolument rien car j arbitre des matches de niveau auquel je n’aurais jamais pu atteindre en tant que joueur.

Je conseil à tout jeunes d’essayer l’arbitrage! !! Juste pour l’expérience et si ça plaît, de persévérer ! Il y a tout à gagner ! 😊

David
Arbitre de football

 

———-

Je suis arrivé par hasard, à un tournoi annuel U13 de mon club. J’ai alors arbitré avec des potes juste pour passer une journée ensemble et s’amuser. Puis à la fin du tournoi le référent arbitre de mon club est venu me voir et m’a parlé d’arbitrage. Depuis je ne lâche plus le sifflet !!!

Thomas
Arbitre de football

———-

Mon père étant arbitre, je l’accompagnais quand j’étais petit sur les terrains. j’ai franchis le pas a l’age de 13 ans.. Aujourd’hui j’en ai 25 et j’adore mon rôle!!

adrien
Arbitre de football

———-

Je suis arrivé à l’arbitrage dans le football car en temps que joueur j’ai eu des soucis physique (cheville,genoux,….) et je ne voulais pas quitter ce sport que j’aime beaucoup.

Donc j’ai voulu devenir arbitre pour continuer dans le football et franchement j’adore l’arbitrage. J’ai aimé les responsabilités à avoir dans un match , la relation avec les joueurs, les dirigeants et autre personnes. Pour moi c’est devenu une passion et j’ai hâte d’être chaque dimanche pour vivre ma passion.

Enfin pour moi le moment le plus heureux est quand les joueurs viennent me serrer la main à la fin du match et qu il me dise  » Merci monsieur bon match, vous avez bien arbitré ». Voilà tous simplement.

Jordan
Arbitre de football

 


Tweeter