Feu vert pour l’arbitrage vidéo en Coupe du monde en Russie 2018

La Coupe du monde 2018 en Russie (14 juin-15 juillet), aura bien l’assistance vidéo aux arbitres, sa révolution technologique comme l’a eu le Brésil en 2014 avec la goal line technologie.

Le feu vert a été donné samedi à Zurich par le « Board », organisme garant des lois du jeu lié à la Fifa, qui a aussi autorisé un quatrième remplacement par équipe en cas de prolongation, dans la mesure où le Conseil de la Fifa les avalise formellement le 16 mars à Bogota, ce qui devrait etre le cas.

Gianni Infantino, Président de la FIFA, a ainsi déclaré que :

L’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) aidera certainement à avoir une Coupe du monde plus juste. Si un arbitre fait une erreur, la VAR la corrigera. Ce ne sera pas parfait à 100%, il restera des zones grises, mais une Coupe du monde ne peut pas se jouer sur une erreur potentielle d’arbitrage. Nous devons tout faire pour que l’arbitre soit dans les meilleurs dispositions pour prendre les bonnes décisions.

L’intervention de la VAR prend une minute par match en moyenne. Le temps perdu par les remises en touche est de sept minutes. Si on perd une minute pour corriger des erreurs, je pense qu’on aura fait quelque chose de bien.

« Nous avons déjà commencé la préparation pour le Mondial des clubs en décembre 2016« , a rappelé de son côté le président de la commission des arbitres de la Fifa, Pierluigi Collina, insistant sur la formation continue des arbitres internationaux depuis lors.